sortie

7 fév. 20

14 x 20,5 cm | 350 p. | 22 euros
isbn 9782373090680

Révolte consommée

Le mythe de la contre-culture

Joseph Heath et Andrew Potter

Traduit de l'anglais par Élise de Bellefeuille et Michel Saint-Germain

« Dans ce livre, nous avançons l’idée que si des décennies de rébellion contre-culturelle n’ont rien changé, c’est parce que la théorie de la société sur laquelle elle repose est fausse. » À tel point que malgré tous ses efforts pour paraître subversive, la contre-culture n’a pas seulement été inefficace dans sa lutte contre le capitalisme, elle lui a fait faire ses plus grands bonds en avant : création de nouveaux segments de marché, triomphe de l’individualisme, dissolution des structures collectives, exaltation de toutes les formes de consumérisme, fabrication d’un conformisme rebelle... Les auteurs ébranlent de manière argumentée et précise, parfois provocatrice, nombre de certitudes sur la nature du capitalisme et le sens du combat contre celui-ci. Une lecture résolument à contre-courant.

à paraître le Vendredi 07 Février 2020